Vous devez avoir 18 ans et plus pour voir cette page

Vous devez avoir au moins dix-huit ans pour voir ce contenu. Avez-vous plus de dix-huit ans et souhaitez-vous voir du contenu pour adultes ?

continue non merci

Pour aller plus loin avec le CBD

C’est quoi le CBD ?

  • C’est une molécule extraite du chanvre, l’abréviation du cannabidiol est CBD. Il est naturellement présent dans la plante. C’est l’une des principales substances actives de type cannabinoïde de la plante.
  • Le cannabidiol est l’un des principaux phytocannabinoïdes présent dans le cannabis Sativa L.
  • Il nécessite une transformation, car il est présent sous forme acide dans la plante. Cette transformation doit passer par la décarboxylation qui permet de rendre les cannabinoïdes actifs. Cette phase doit être suivie d’une phase d’extraction afin d’isoler et récupérer les cannabinoïdes souhaités. 
  • Le CBD n’a pas d’effet stupéfiant et n’engendre pas de dépendance physique. À ne pas confondre avec le THC (Tétrahydrocannabinol) qui lui, donne des effets euphorisants et planants.

Les points essentiels à retenir qui résument ce que l’on sait du CBD actuellement :

  • Le CBD est une molécule du chanvre, contenue dans la plante de cannabis.
  • Pour l’instant, les produits à base de CBD contenant moins de 0,3 % de THC sont tolérés à la vente. Le seuil de 0,3 % concerne la plante elle-même.
  • On ne doit pas le confondre avec le THC. 
  • Ce n’est pas une drogue.
  • Ce n’est pas un médicament, il ne doit en aucun cas remplacer un traitement.
  • Il n’a aucune vertu thérapeutique. 
  • Il est important de savoir ce qu’on consomme quand on prend du CBD. Le chanvre étant une plante très résistante, peu sensible aux maladies et ne nécessitant aucun traitement phytosanitaire, on pourrait penser qu’une molécule extraite serait alors totalement saine. Mais c’est une plante nettoyante des sols, elle récupère donc les pesticides et métaux lourds présents dans les sols, même si la terre n’a pas reçu de traitement depuis des années. C’est pourquoi Uni-Vert-Bienêtre s’engage à vous fournir uniquement des produits de qualité ayant tous été contrôlés et certifiés sans pesticide et métaux lourds.

Comment fonctionne le CBD

Le CBD répond au système endocannabinoïde qui est unique à chaque personne. C’est l’un des systèmes de communication le plus important et le plus complexe du corps. Ce système de communication est composé de récepteurs. Lorsqu’on prend du CBD, on envoie un message aux récepteurs lui disant de re-fonctionner normalement. Il agit au niveau du cerveau, notamment sur les récepteurs de la dopamine et de la sérotonine.

Comment consommer le CBD

  • Sous forme d’huile, le CBD doit être déposé sous la langue. Il faut idéalement attendre entre 20 et 60 secondes avant d’avaler. Si le gout vous dérange, vous pouvez l’incorporer à une boisson ou le mettre sur un bout de pain, mais la façon la plus rapide et efficace pour ressentir les effets, consiste à le mettre directement sous la langue.

  • Sous forme de capsule, il faut l’avaler avec un grand verre d’eau.

  • Il existe d’autres façons de consommer du CBD ( inhalation, tisanes, macérations, etc.) mais ces modes de consommation ne nous permettent pas de savoir précisément la quantité consommée.

Le CBD
est-il légal

Le Parlement européen et la Mildeca ont affirmé que :

  1. Le CBD est légal à la production, commercialisation et consommation
  2. Le taux de THC fixé à 0,2 % est valable en France comme dans le reste de l’UE. L’OMS, fin 2017, a recommandé le non classement du CBD comme substance contrôlée, il n’est pas considéré comme une drogue et n’a trouvé aucun effet néfaste sur la santé.
  3. Le 19 novembre 2020 La cour de justice de l’Union Européenne déclare que le CBD n’est pas un stupéfiant.
  4. Le 15 juin 2021, La Cour de cassation autorise la vente de CBD.
  5. Le 2 novembre 2021, la nouvelle PAC européenne remonte le taux maximal de THC à 0,3 % sur les variétés cultivées.
  6. Le 29 décembre 2022 le Conseil d'Etat annule l'interdiction de la vente des fleurs et feuilles. En savoir plus

En France, nous nous basons sur l’arrêté du 22/08/1990 et sur les arrêtés du 15 et 23 juin 2021, pour dire que le CBD est légal si :

  • La plante est issue d’une variété de Sativa L
  • Seules les fibres et graines sont utilisées
  • Si la plante utilisée a moins de 0,3% de THC
  • Le produit fini doit contenir 0% de THC
  • Si le produit a été fabriqué légalement dans un autre pays de l’UE afin d’assurer la libre circulation des marchandises

Le 31 décembre 2021, un nouvel arrêté interdit la vente et la détention de fleur, mais autorise désormais un taux de 0,3% de THC dans la plante. La vente de fleurs sera de nouveau autorisée le 25 janvier 2022, cette décision sera définitivement annulée le 29 décembre 2022 par le Conseil d'état. Plus d'infos

L’histoire
du Chanvre

Plante connue depuis plus de 10 000 ans pour soulager plusieurs maladies, notamment le paludisme, les troubles de la mémoire, les rhumatismes et la goutte, il faudra attendre 1840 pour découvrir ses vertus par le médecin Wiliam O’Shaughnessy.

À cette époque, c’était le médicament le plus vendu. La reine Victoria l’utilisait pour soulager ses douleurs menstruelles. Puis, avec l’apparition de l’aspirine, le chanvre a peu à peu été délaissé.

En 1937, les États-Unis déclarent le cannabis comme drogue illicite et en interdisent l’usage.

Dans ce même pays, 3 ans après, l’équipe de Roger ADAMS arrive à isoler le CBD et lui reconnait des vertus relaxantes et anxiolytiques mais le commissaire du Federal Bureau of narcotics, Aslinger, qui s’occupe de la lutte anti-drogue du pays, déclare que cette « drogue est mauvaise pour la consommation humaine ». Parlant ainsi de produit toxique, il faudra attendre 1963 pour que Raphaël Mechoulam et son équipe, parviennent à synthétiser le CBD puis d’autres cannabinoïdes.

 

En 1973, au Brésil, une étude sur le CBD montre ses effets positifs sur les crises d’épilepsie chez les animaux.

Plus tard en 1988, la découverte du système endocannabinoïde permet de mettre en avant qu’il y a dans notre corps un système de communication important et complexe répondant aux cannabinoïdes. Chaque cellule du corps a des récepteurs endocannabinoïdes comparables à une serrure. Si on trouve la clef, le récepteur va s’ouvrir et permettre un rééquilibrage des cellules. 

 

Si nous voulions caricaturer l’effet du CBD sur nos cellules, il permettrait d’agir comme un balai en nettoyant et régénérant les cellules. Via le système endocannabinoïde, le CBD participe à l’homéostasie, c’est-à-dire à la régulation de nos différents systèmes et de nos différents organes.

 

En décembre 2021, une note ayant pour objectifs d’actualiser et de synthétiser les connaissances scientifiques sur le CBD nous apporte un nouveau regard : 

Pharmacologie du Cannabidiol : Points de vigilance, conséquences et risques chez l’homme

Utilité du CBD

EXPÉRIENCE CANADIENNE

L'équipe d'Uni-Vert-Bienêtre est formée par Véronique Lettre. Ancienne gestionnaire et spécialiste marketing, survivante du cancer du sein et du cerveau, elle est l’autrice des deux bestsellers humoristiques " Plus fou que ça… tumeur ! ” et " Le Cannabis Médicinal " publiés chez Québecor en 2010 et en 2015. Son intérêt pour le cannabis thérapeutique l’a amenée à obtenir une certification au THC University du Colorado et depuis, sa passion pour l’aspect médicinal du cannabis ne fait que grandir. Mme Lettre présente des conférences sur le sujet auprès du grand public et des professionnels de la santé. Formée à Los Angeles par le renommé chef Jeff Danzer, elle prépare maintenant des ateliers de cuisine pour celles et ceux qui souhaitent apprendre à faire leur huile et leur beurre de cannabis. Mme Lettre vient également de publier un livre sur le cannabis médicinal aux Éditions Trécarré.

PRÉSENTATION DE SA CLINIQUE

« J’ai eu recours au cannabis médical pour traiter les effets secondaires des traitements que j’ai dû subir pour deux cancers. Les bienfaits que j’en ai retirés m’ont convaincue de l’intérêt du cannabis comme agent médicinal.

À l’époque, il m’a fallu près d’un an pour trouver un médecin en chair et en os qui en prescrivait (la plupart des cliniques existantes offrant un service par SKYPE avec un médecin hors Québec). Et même une fois ma prescription en main, je n’ai reçu aucun accompagnement sur les produits et les traitements.

C’est pourquoi j’ai créé Nature Médic, la clinique à laquelle j’aurais aimé avoir accès à l’époque. Une clinique professionnelle, qui offre de l’éducation, de l’accompagnement et du soutien afin de rendre le cannabis médical plus accessible aux gens qui en ont besoin.

 

Nos médecins accrédités par le Collège des Médecins du Québec et notre équipe d’infirmiers (ères) spécialisé(e)s en cannabis médical, vous accompagneront afin que vous puissiez traiter votre condition de santé et améliorer votre qualité de vie. »

À ce jour, plusieurs études expérimentales in vitro ont montré :

(certaines études sont trop préliminaires pour en tirer des conclusions, nous vous informons sans revendiquer d’allégations thérapeutiques):

Le CBD serait un anti-douleur

Le CBD est utilisé en tant qu’antalgique depuis des années pour de nombreuses personnes souffrant de douleurs.

Il semblerait en effet, que le CBD soit suffisant pour combattre les douleurs chroniques dont peuvent souffrir les gens, telles que les douleurs neuropathiques, cancéreuses, l’arthrite, la fibromyalgie, le VIH ou encore la sclérose en plaques.

Mais l’avantage est le fait que le CBD n’est pas addictif, et par conséquent n’est pas problématique sur son utilisation à long terme.

 

Le CBD est une solution très prometteuse pour ses capacités anti-inflammatoires et anti-douleurs. La prise de CBD a permis de réduire les inflammations, mais également d’améliorer les capacités du système immunitaire, et de lutter contre le stress oxydant.

L’utilisation de CBD permet d’activer les cellules immunitaires, ce qui permet d’activer les effets anti-inflammatoires, antioxydants et antidouleurs.

 

Cannabidiol prevents LPS-induced microglial inflammation by inhibiting ROS/NF-κB-dependent signaling and glucose consumption/

CBD antidépresseur,
anti-stress et lutte contre l’anxiété

Le CBD aide à lutter contre le stress et l’anxiété grâce à son effet bien-être. Il permet de prendre de la distance, de relativiser.

Une aide pour combattre
les insomnies

Grâce à ses effets relaxants, le CBD est une excellente solution naturelle pour lutter contre les insomnies.

Une étude publiée en octobre 2016, a révélé que l’utilisation de CBD sous forme d’huile, avait permis à une jeune fille de 10 ans souffrant de stress post-traumatique et d’insomnie liés à des abus sexuels, de réduire son anxiété et d’améliorer la qualité et la quantité de son sommeil.

Le CBD

pour arrêter de fumer

Des recherches ont été réalisées sur un panel de 24 fumeurs (NB : cela représente un petit panel, ce qui ne permet pas d’avoir des résultats précis) qui ont inhalé du CBD à plusieurs reprises afin de réduire et/ou arrêter de fumer. Les résultats sont sans appel puisque l’utilisation du CBD a permis aux fumeurs de réduire de 40% le nombre de cigarettes fumées sans pour autant avoir des pulsions et envies de nicotine.

Anti-inflammatoire

Le CBD est une solution très prometteuse pour ses capacités anti-inflammatoires et anti-douleurs. La prise de CBD a permis de réduire les inflammations, mais également d’améliorer les capacités du système immunitaire, et de lutter contre le stress oxydant.

L’utilisation de CBD permet d’activer les cellules immunitaires ce qui permet d’activer les effets anti-inflammatoires, antioxydants et antidouleurs.

Potentiel face à la schizophrénie et à la paranoïa

Contrairement au THC, il semblerait que le CBD puisse être bénéfique pour prévenir les psychoses et la paranoïa ainsi que les autres symptômes généralement liés à la schizophrénie.


Le cannabidiol efficace pour traiter la schizophrénie

Maladies neurodégénératives

Des études ont relevé que le CBD protégeait les cellules du cerveau. Le cannabidiol a permis de contrer les substances toxiques et le stress oxydant qui font suite à des accidents vasculaires cérébraux (AVC) mais également à d’autres formes de lésions cérébrales.

Diverses études réalisées ont pu montrer l’efficacité du CBD pour atténuer les symptômes de la maladie de Parkinson et d’Alzheimer. La plupart des patients ont constaté que le CBD «améliorait leurs symptômes globaux ».

 

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/03/210309192548.htm

 

CBD et la maladie de Parkinson - Fédération Française des

 

Long-term cannabidiol treatment prevents the development of

 

The therapeutic potential of the phytocannabinoid ... - 

Le CBD contre les crises d’épilepsie

D’après diverses études, il apparait que le CBD puisse être une solution naturelle et efficace pour lutter contre les crises d’épilepsie. Cependant nous avertissons que les interactions médicamenteuses avec les médicaments anti-épileptiques ont été mises en évidence, dans le cadre du développement clinique de l’Epidiolex dans certaines formes d’épilepsie rare.

Evidence for cannabis and cannabinoids for epilepsy

Baisse de l’anxiété

Diverses études très concluantes ont été réalisées afin de prouver les effets bénéfiques du CBD sur l’anxiété. Ces tests ont conclu que la prise de CBD avait permis de réduire l’anxiété liée à des situations stressantes telles que la prise de parole en public, mais également l’anxiété liée à des troubles paniques, au trouble obsessionnel-compulsif et au trouble de stress post-traumatique.

 

Cannabidiol as a Potential Treatment for Anxiety Disorders

Lutter contre les rhumatismes / l'arthroses / la polyarthrite

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes naturelles, des études ont montré que le CBD permettrait de soulager les douleurs liées aux rhumatismes et douleurs articulaires. Le CBD pourrait également réduire les risques de dégradations des articulations et lutter efficacement contre les maladies inflammatoires comme la polyarthrite.

 

Eur J Pain. 2016 Jul; 20(6): 936–948.

Involvement of the endocannabinoid system in osteoarthritis

Le CBD pourrait protéger votre cœur

Des tests réalisés sur des souris de laboratoires ont permis de constater que le CBD permettait d’améliorer les capacités des vaisseaux sanguins, mais également de réduire les inflammations du cœur et combattre le stress oxydant.

Le CBD a également été utilisé chez des animaux afin de réduire les problématiques liées au cœur et au cerveau suite à une obstruction des vaisseaux sanguins, mais également suite à des problèmes de rythmes cardiaques. Ces tests en viennent aux conclusions que le CBD pourrait aider contre les crises cardiaques, mais également contre les AVC

Propriétés anti-cancer
du CBD

Le CBD, les autres molécules non psychotropes, les terpènes et d’autres substances contenues dans le cannabis ont des propriétés prometteuses pour faire face au cancer. 

Le CBD est un excellent moyen de lutter contre les tumeurs, comme révélé dans de nombreuses études dont celle-ci. Il pourrait être utilisé pour améliorer l’efficacité des traitements standard, ou même potentiellement comme substance anticancéreuse à lui seul.

Lors d’essais réels Planta Med., le CBD a empêché la croissance des cellules cancéreuses et a même détruit des cellules cancéreuses du col de l’utérus, de la leucémie, du cancer du poumon, de la thyroïde et du côlon. Il a également réduit la croissance et l’invasion des cellules cancéreuses du cerveau humain (gliome), ce qui permet d’espérer combattre ce type de cancersdifficile à traiter et généralement mortel. D’autres cas d’utilisation du CBD, sont très prometteurs, notamment pour lutter contre le cancer du sein et de la prostate puisque cela a permis de réduire efficacement les tumeurs, soulager les douleurs qui y étaient liées et améliorer l’efficacité générale du traitement.

Cependant, ces études sont encore à l’état de tests sur des animaux. Il est donc difficile de savoir si le CBD pourra devenir une vraie alternative pour guérir des cancers sur des êtres humains, bien que les premiers résultats d’études paraissent très concluants. L’avenir nous le dira !

 

Cannabinoids in cancer treatment: Therapeutic potential and

 

In vitro and in vivo efficacy of non-psychoactive cannabidiol in neuroblastoma

Le CBD reconnu pour lutter contre les problèmes de peau

The safety and efficacy of 3% Cannabis seeds ...

 

Le Cosing (Cosmetic Ingredient Database), l'organisme européen qui recense tous les ingrédients cosmétiques et leurs propriétés a classé en 2020 le CBD comme : antioxydant, hydratant et émollient, apaisant et anti-séborrhéique. 

 

Le psoriasis

Le CBD réduit la division excessive des cellules cutanées, les kératinocytes, qui constituent 90 % de notre peau. Cela, pourrait alors permettre de combattre le psoriasis, cette maladie inflammatoire de la peau qui gâche la vie de nombreuses personnes pour son coté inesthétique, mais également pour les douleurs et les démangeaisons souvent intenses qui les accompagnent.

 

https://www.sciencedirect.com

par l’Université du Colorado

 

L’acné

Le CBD a la capacité de réduire la production de sébum. De plus, les effets anti-inflammatoires du CBD permettent de lutter très efficacement contre l’acné.

 

Cannabinoids in the Pathophysiology of Skin Inflammation

 

L’eczéma

Des chercheurs écossais, de l’école de Dundee, ont montré que les propriétés anti-inflammatoires du CBD permettaient de moduler les voies antioxydantes en modifiant la protéine régulatrice des kératinocytes.

 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31518892/

Les effets secondaires
et contre-indications

En l’état actuel de nos connaissances, il n’y a pas d’effets indésirables, parfois une fatigue passagère nous a été signalée ainsi qu’une diarrhée. Cependant, si vous souhaitez consommer du CBD et que vous prenez un traitement médical, la prudence encourage à consommer le CBD éloigné de la prise de médicament. Par ailleurs, nous vous déconseillons de consommer du CBD si vous êtes dans une situation suivante :

  • Antécédents personnels de troubles psychotiques
  • Insuffisance rénale sévère
  • Insuffisance hépatique sévère
  • En cas de grossesse ou d’allaitement.

Si vous consommez du CBD et que vous constatez un effet indésirable n’hésitez pas à nous prévenir par mail : contact@univertbienetre.com

En France, le chanvre industriel cultivé pour sa fibre, est soumis à un contrôle strict de l’état. Il ne peut être utilisé dans l’industrie que lorsqu’il est dépourvu de THC. Une teneur en THC aussi minime soit-elle, en fait aux yeux de la législation française un produit stupéfiant. 

Cependant nous avertissons tout de même, que concernant le dépistage, nous ne disposons pas d’informations sur le CBD, les tests actuels réagissant au THC. Vous trouverez ci-dessous un lien vers la section du site qui traite du cannabis, notamment pour les délais de dépistage.

Concrètement, prendre du CBD avant de conduire peut s’avérer risqué sur le plan de la sécurité mais aussi de la réglementation.

Il faudra alors prouver qu’il s’agit uniquement de CBD via une prise de sang qui permet de faire la différence entre le THC et le CBD, alors que les tests salivaires sont majoritairement incapables de faire la distinction entre THC et CBD.

Quels effets secondaires ?

Concernant les effets secondaires, là aussi, les données officielles menées autrement que sur des animaux ou In Vitro, manquent à l’appel. En 2017,  une étude6 de la revue Cannabis and Cannabinoïd Research rapporte que dans le cadre de traitement contre l’épilepsie et de troubles psychotiques, la prise de CBD a pu provoquer de la fatigue, des diarrhées ainsi qu’une perte de poids et d’appétit.

Le CBD n’a pas d’effet psychotrope et ne procure donc pas de sentiment d'ivresse (« high »). Certains usagers rapportent une sensation de légère détente mais celle-ci pourrait également être due à la teneur résiduelle en THC de certains produits, susceptible de produire un tel effet sur les personnes non habituées à la consommation de cannabis. Le CBD pourrait également avoir un effet sur l'humeur. En général, les propriétés de cette molécule ont encore peu été étudiées. On cite toutefois des effets antioxydants, anti-inflammatoires, antiépileptiques, anti-vomitifs, anxiolytiques, antidépressifs et antipsychotiques, mais il faut, à ce stade, aller plus loin dans la recherche pour affirmer que le CBD possède ces qualités.

D'AUTRES CANNABINOÏDES

Il existe plus de 100 cannabinoïdes dans le chanvre, regardons ici le CBN et le CBG

Le CBN : Le cannabinol (CBN) est un métabolite du THC, c’est la phase de décarboxylation (séchage) qui permet sa transformation. Il ne se fixe pas aux récepteurs endocannabinoïdes, il peut être légèrement psychoactif mais n’a aucun effet planant. Il a un fort potentiel contre la douleur, l’insomnie, l’inflammation et les infections. Il mérite donc d’être étudié en profondeur car son potentiel semble être encore plus puissant que les autres cannabinoïdes.

 

 

Le CBG : Le cannabigérol est une molécule mère du chanvre permettant de développer les autres cannabinoïdes.

Il n’est pas psychoactif. C’est un cannabinoïde très puissant. 

 

Une étude scientifique, D’Ethan Russo

Il s'agit de la première enquête auprès de patients sur la consommation de cannabis à prédominance de CBG à ce jour, et la première à documenter l'efficacité autodéclarée des produits à prédominance de CBG, en particulier pour l'anxiété, la douleur chronique, la dépression et l'insomnie. La plupart des répondants ont signalé une plus grande efficacité du cannabis à prédominance de CBG par rapport à la pharmacothérapie conventionnelle, avec un profil d'effets indésirables bénins et des symptômes de sevrage négligeables. Cette étude établit que les humains utilisent le CBG et suggère que les médicaments à base de cannabis à prédominance de CBG devraient être étudiés dans des essais contrôlés randomisés.

 

74 % des participants estiment que le CBG est plus efficace qu’un médicament pour soulager la douleur chronique. Idem pour 80 % des personnes souffrant de dépression, 73 % de personnes insomniaques et 78 % de personnes anxieux.

Les Animaux

Vous pouvez donner du CBD à votre animal de compagnie pour lutter contre l’anxiété, les maladies, atténuer les douleurs inflammatoires, limiter les problèmes de peau, les tumeurs, nausées et vomissements. Il est important de noter que comme pour l’être humain, le THC n’est pas conseillé chez les animaux. Il faut donc utiliser des produits adaptés. Nous vous rappelons qu’en cas de doute, vous pouvez contacter notre experte pour obtenir des renseignements.